AirV's Blog

Just another blog

AirDroid

Forerunner 230

La fête des pères a un peu d’avance,  j’ai reçu cette semaine le Garmin Forerunner 230.

Garmin Forerunner 230

 

En effet, après 7 ans de bons et loyaux services, suite à une chute le Garmin Forerunner 310XT HR a rendu l’âme (précédemment  le Garmin Forerunner 305 en raison de la corrosion avait « survécu » 4 ans). 

Garmin Forerunner 310 XT HR

 

 J’ai hésité à reprendre le 310XT encore commercialisé à 150€ sur amazon (autonomie inégalable dans cette gamme de prix) , mais mon côté geek m’a poussé à opter pour le nouveau produit.

 

Premiers constats :

  • Le Forerunner est moins cher que son prédécesseur car se situant sur le créneau « moyenne gamme » (offre promotionnel chez lepape.com à 169€ contre 350€ à l’époque) ;
  • La différence de poids est impressionnante (42 contre 72g) ;
  • Le temps d’acquisition des données satellites est incroyablement plus rapide (à peine le temps de nouer ses lacets) ;
  • Le système d’accroche de l’alimentation (pince) est toujours présent mais moins volumineux et plus « stable » que l’ancien ;
  • Ce système d’accroche permet aussi la synchronisation via le port usb, disparition de la clé ANT+ ;
  • L’ancienne ceinture de fréquence est compatible ce qui m’a permis de ne pas acheter la version HR ou le modèle 235* (économie 100€) ;
  • L’autonomie annoncée de 16H est moindre mais devrait suffire compte-tenu de ma retraite sur du long (modèle 310XT : 20H) ;
  • La présence de bluetooth permet désormais une synchronisation via l’application Garmin Connect Mobil de son mobile ;
  • Les données étant bien sur transmises directement en ligne sur Garmin Connect ;
  • La multiplicité des options de paramétrage rend plus longue la maîtrise de la montre :
  • J’ai profité de l’offre pour acquérir le capteur de cadence pour le vélo (39€) ;

(*)  Le modèle Garmin Forerunner 235 est identique au 230 à la différence qu’il intègre un capteur de fréquence cardiaque directement sous la montre.  Compte-tenu de la compatibilité de mon ancienne ceinture, de mon scepticisme sur la fiabilité de cette technologie, sur le surcoût (100€) et surtout me servant très peu à vrai dire du cardio, j’ai opté pour le modèle 230

Sauvegarde legtux.org

Faisons une sauvegarde…. copie chez free et home

Crash-disque-dur
Mysql

  • Via phpmyadmin : https://mysql.legtux.org option rapide
    => RozecLegtux20140422.sql

Data

  • ftp://rozec.legtux.org => ftp://rozec.free.fr
    => galerie / map / quickgaleire / wordpress

WordPress

  • Via l’intreface de wordpress
    => airv039sblog.wordpress.2014-04-22.xml

Legtux.org

  • Sauvegarde SQL (dernière sauvegarde : jamais)
  • Sauvegarde FTP (dernière sauvegarde : jamais)
    => impossible > 1Go

Zenphoto

Migration vers la soution Zenphoto

Suite à des soucis lors de la mise à jour de piwigo j’ai opté pour la solution Zenphoto qui me semble plus légère et plus basique.

NB : page d’administration : http://rozec.legtux.org/galerie/admin => http://rozec.legtux.org/galerie/zp-core/admin.php

Tutoriel

http://www.focus-numerique.com/

http://www.framasoft.net/

Plugin pour WordPress

Les plugin testés ne m’ont pas convaincu, je préfère la solution nggallery

Maj 

  • Zenphoto 1.4.12 (Mar 14, 2016) faite le 26/05/2016

 

Kompozer sous Ubuntu 12.10

N’ayant pas trouvé  d’alternative fonctionnelle d’éditeur wysiwyg (BlueGriffon plante une fois sur deux… sur mon poste) je persévère avec Kompozer.

Extrait de http://doc.ubuntu-fr.org/kompozer :

Kompozer n’est plus dans les dépôts sous quantal (12.10). Il faut donc télécharger et installer les 2 paquets du logiciels de la version 12.04 : http://packages.ubuntu.com/precise/kompozer http://packages.ubuntu.com/precise/kompozer-data

Pour le français, il faut télécharger l’add-on disponible sur sourceforge : http://kompozer.sourceforge.net/l10n/langpacks/kompozer-0.8b3/

Ubuntu 12.10 – Launcher

Ajouter une entrée dans le launcher

  • First install gnome-panel from Ubuntu Software Center, or using this command in terminal (Ctrl+Alt+T):

sudo apt-get install gnome-panel

  • Then run this command to create a new .desktop file to/user/share/applications/

sudo gnome-desktop-item-edit /usr/share/applications/ –create-new

  • After that, you can search for and open it from the Unity Dash, and drag and drop it to Launcher.

Voir la faq :
http://doc.ubuntu-fr.org/unity_launcher

Ubuntu 12.10

A faire après la mise à jour de la 12.10

  • Mise à jour
sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade
  • Codecs Multimedia

Pour des raison de licence, Ubutnu ne lit pas les formats de fichiers multimédia propriétaire comme le mp3 par défaut, il faut donc les installer sur ce lien.

  • Unity Web Apps

Installer les « Unity Web Apps » des sites qui vous intéressent, la liste des sites est disponibles cet article.

  • Pilotes

Installer les pilotes propriétaires

  • Paramètres de confidalité

En allant dans réglages système -> vie privée

Problème de son

After installing Ubuntu 12.10, alsamixer failed due to missing sound card. Doing lspci showed :
Intel Corporation NM10/ICH7 Family High Definition Audio Controller (rev 01)

You have to blacklist a driver that seems to cause errors with the current kernel.
I created a file /etc/modprobe.d/blacklist.conf with following content:

blacklist i82975x_edac
install i82975x_edac /bin/false

Problème auto-login

Il faut modifier le fichier de configuration /etc/lightdm/lightdm.conf en y ajoutant les 2 dernières lignes ci-dessous (remplacer your_user_uname par votre nom de connexion).
[SeatDefaults]
user-session=xubuntu
greeter-session=lightdm-gtk-greeter
autologin-user=your_user_name
autologin-user-timeout=0

Choix de l’application par défaut

Le menu d’ajour d’application par défaut a disparu 🙁
Pour y remédier modification du fichier   ~local/share/applications/mimeapps.list

 text/html=bluegriffon.desktop;

Logiciel

Citrix : voir la faq ubuntu => ça ne marchait pas puis je ne sais pas pourquoi…

Claws-mail : ajout dépot  ppa:claws-mail/ppa

CHROOT

Voir la faq Ubuntu

Résumé

sudo mkdir /mnt/Monchroot
sudo mount </dev/partition> /mnt/Monchroot
sudo mount --bind /dev /mnt/Monchroot/dev
sudo mount -t proc /proc /mnt/Monchroot/pro
sudo mount -t sysfs /sys /mnt/Monchroot/sys

Cette technique est le plus souvent utilisée pour récupérer une installation endommagée.

Ici le chroot sera utilisé après le démarrage sur un système sain pour se retrouver dans l’environnement endommagé et faire des modifications directement dans ce dernier environnement.

  1. Démarrez sur un système sain. Par exemple : un live CD
  2. Montez la partition racine du système endommagé :

    sudo mkdir /media/system
    sudo mount </dev/partition> /media/system
  3. Préparez les dossiers spéciaux /proc et /dev :

    sudo mount --bind /dev /media/system/dev
    sudo mount -t proc /proc /media/system/proc

Note : Vous pourriez aussi avoir besoin de monter /sys :

 sudo mount -t sysfs /sys /media/system/sys
  1. Pour démarrer la connexion internet:

    net-setup eth0
  2. Copiez le /etc/resolv.conf pour la connexion internet (à faire seulement si votre connexion internet ne marche pas directement sans rien faire dans l’environnement chrooté) :

    sudo cp /etc/resolv.conf /media/system/etc/resolv.conf
  3. Changez d’environnement :

    sudo chroot /media/system
  4. En cas d’erreur à propos de « /bin/zsh » remplacer cette commande par
    sudo chroot /media/system /bin/bash

     

Maintenant vous êtes sur l’installation endommagée et vous pouvez travailler dessus pour y corriger les problèmes.

Pour quitter l’environnement, il suffit d’un :

exit

chrootfailed to run command ‘/bin/bash’: Exec format error.

=> utilisez-vous un CD Live de la même architecture que l’installation

Wifi – MacOs

Get Detailed Info from the menu bar

From http://osxdaily.com

You can retrieve extended wireless connectivity data from anywhere within Mac OS X by holding down the Option key and then clicking on the WiFi menu icon.

Option-clicking will display a sub menu under your active wifi connection that shows what wireless band you are using (PHY Mode), the routers SSID (BSSID), what channel the wireless router is using, which encryption method (Security), signal strength (RSSI), the transmit rate, and MCS index (whatever that is).

You can also mouse-over other SSID’s to see a slightly more condensed version of this information. All of this can be helpful for avoiding potential channel conflicts, or whentroubleshooting wireless problems.

Wi-Fi diagnostics

  • /System/Library/CoreServices/Wi-fi Diagnostic

 Find and scan wireless networks from the command line

  • Create the symbolic link from the airport utility to /usr/sbin for easy access

sudo ln -s /System/Library/PrivateFrameworks/Apple80211.framework/Versions/Current/Resources/airport /usr/sbin/airport

  • Scan for and find all wireless networks within range

airport -s
The list returned will show all available wifi networks and their router name (SSID), the router address (BSSID), signal strength (RSSI), channel, and security types used by the network.

Nautilus en mode root

Pour lancer votre explorateur nautilus en mode root, dans un terminal saisissez :

gksudo nautilus

Puis lancez l’application désirée à partir de votre nouvelle fenêtre.

Page suivante »